Témoignages

Les personnes malades du cancer, la raison d’être de la ligue

Axel Kahn (1944-2021), ancien Président National de la Ligue contre le cancer

La Ligue contre le Cancer a été créée il y a cent deux ans pour venir à l’aide des personnes atteintes de cancer, le quatrième fléau social disait Justin Godard, fondateur de La Ligue. C’est aujourd’hui devenu le premier fléau pathologique avec 400.000 nouveaux cas détectés chaque année, encore 150.000 morts. Il naît tous les ans 720.000 enfants, plus d’un sur deux sera par conséquent concerné par ce mal durant son existence. Venir en aide, c’est protéger les personnes par l’éducation à la santé, la prévention et les dépistages. C’est aussi améliorer le pronostic des cancers grâce à la recherche, accompagner celles et ceux qui sont engagés dans un parcours de soins pour cancers, les aider à conserver et à recouvrer leur pleine place dans la société. C’est enfin agir comme un puissant groupe de pression en faveur des personnes malades et en opposition à tous les intérêts promoteurs de cancers. Il n’est par conséquent nullement exagéré d’affirmer que les personnes en danger du fait du cancer sont au centre des mobilisations de La Ligue, sa raison d’être.

L’annonce d’un diagnostic de cancer est vécue par les gens comme un coup de tonnerre, le cas échéant dans un ciel bleu.Certes, soixante pour cent des personnes atteintes peuvent espérer guérir, après cependant un traitement lourd et prolongé, une longue période d’incertitude, comme l’entrée dans un tunnel dont l’issue se dérobe longtemps. La Ligue ne saurait laisser les personnes affronter seules les angoisses et les périls du parcours de soins, elle les accompagne tout du long. Avant le traitement, pendant le traitement en centre anti-cancéreux, après lui en les accueillant dans ses centres, relais et antennes pour leur offrir une palette de soins de support. Ces derniers contribuent tous à aider les personnes à faire face aux épreuves pour sortir enfin, pour la plupart, du tunnel. L’activité physique adaptée accroît même les chances de guérison primaire. La socio-esthétique et les soins capillaires inscrivent le paraître de la guérison sur les visages, en décore le reflet dans le miroir et les yeux de l’autre.Toutes les formes de soutien psychologique, de relaxation et de pratiques de bien-être non sectaires aident à tenir. L’accompagnement se poursuit jusqu’à l’aide à une meilleure insertion sociale et au retour à l’emploi.

Il existe cependant un autre type d’obstacle à surmonter, celui de l’éloignement géographique. Imaginons une personne malade qui habite bien au-delà de Saint-Gaudens, au pied des Pyrénées, et qui suit un traitement ambulatoire de chimio ou de radiothérapie à l’Oncopole de Toulouse. Fatiguée, angoissée, elle se rendra à l’Oncopole en véhicule sanitaire ou y sera conduite par un proche. Aujourd’hui, après les séances de soins, leurs fatigues et angoisses, l’anonymat froid d’une chambre d’hôtel est la seule solution proposée. Quelle merveille si ces personnes, avant et après leur rendez-vous à l’hôpital, pouvaient être accueillies avec leurs proches dans l’atmosphère chaude et chaleureuse d’une« Maison » à proximité d’un centre de La Ligue et de toutes ses offres de soins de support. L’idéal. Cet idéal est désormais à portée de main grâce au comité départemental de La Haute-Garonne et à son projet. Et grâce à vous qui souhaitez vous investir dans ce superbe projet, un modèle pour la France entière.

Les personnes malades du cancer, et par conséquent La Ligue, vous remercient, de tout coeur.

La Ligue agit sur tous les fronts de la maladie : la recherche en cancérologie est au coeur de nos préoccupations.

Docteur Annie Brouchet, Présidente du comité Haute-Garonne de la Ligue contre le cancer

1er financeur associatif de la recherche en France, nous investissons près de 2 millions d’euros par an pour les traitements de demain en Haute-Garonne.

Pour la Ligue, être aux côtés des malades est primordial. Ce projet de « Maison des patients » sera essentiel pour proposer un accompagnement global et adapté, complémentaire aux soins médicaux. Cet accompagnement par les soins de support sera personnalisé et gratuit et regroupera :soutien psychologique, conseils en diététique, activité physique adaptée, reconversion ou réinsertion professionnelle, méditation, sophrologie, conseil en image, arthérapie, conseils juridiques…

Ce projet innovant et novateur est unique en France, alliant hébergement temporaire et soins de support, un continuum permettant de proposer une offre inclusive pour être aux côtés des malades les plus vulnérables. Un accompagnement personnalisé pendant les traitements mais aussi dans l’« après-cancer » pour améliorer la qualité de vie, se reconstruire et faciliter le retour à la vie sociale et professionnelle. De l’hébergement temporaire pour lutter contre l’isolement social et géographique.

Nous pouvons compter sur le soutien de nos collectivités locales, qui dès le début du projet, nous ont manifesté leur soutien : la Région Occitanie et Toulouse Métropole. Pour porter ce projet territorial, nous avons besoin de vous : mécènes, partenaires, particuliers : soutenez la « Maison des Patients » !